Rodolphe Brichet, inventeur du HandyLover

Plus qu’une simple invention,
une histoire d’amour !

A l’origine du HandyLover, une passion pour les inventions et l’envie de mettre ma créativité au service des autres.

Une histoire de famille

Mon inspiration, je la dois à mon père, inventeur de génie, spécialiste de la technique qui a crée un véhicule qui se déplace à la seule force de l’homme. J’ai grandi en le regardant créer, inventer et innover toujours plus. C’est en vrai complice, avec lui que je suis devenu pilote d’essai sur son véhicule, le NILGO, décrochant même plusieurs titres de champions de France et d’Europe (record personnel à 92km/h).
Toute mon enfance a été conditionnée par l’expérimentation, le goût du risque et du défi permanent ! Je ne peux concevoir ma vie sans innovations, sans défis.

Une histoire humaine

Parce que le bien être des autres est mon combat, j’ai mené une bataille contre l’amiante présente dans les locaux professionnels où je travaillais. La lutte a été rude mais les 350 salariés de l’entreprise ont quitté l’immeuble et sont aujourd’hui reconnus victimes potentielles de l’amiante. J’ai horreur de l’injustice et je suis fier d’avoir mené cette guerre même si ma récompense a été un licenciement !

Une histoire de savoir-faire

Sans emploi à 38 ans, j’ai décidé d’unir mes deux passions : l’innovation et le sport ! J’ai repris mes études pour développer mes propres projets et créer ma première entreprise innovante. Comme un inventeur n’arrête jamais de réfléchir, sont nés le Nooxi, un tricycle pour enfants et un cardio-trainer. En même temps, je me spécialise dans le développement d’équipements pour les athlètes de haut niveau. En collaboration avec l’Université de Poitiers et du Ministère des Sports, j’ai réalisé plusieurs dispositifs pour les nageurs (le Nagero), les skieurs (le Topski) et les boxeurs.
Le Nooxi, le Nagero et le cardio-trainer se sont distingués au concours Lépine en 2005.

La naissance du HandyLover

Le HandyLover est né d’une pensée étonnante, « c’est triste de ne plus pouvoir faire l’amour pour le reste de sa vie, ça doit être long une vie sans plaisir sexuel, » Cette constatation a fait germer une idée, créer un matériel permettant de se mouvoir et d’avoir des rapports sexuels comme tout le monde (il faut juste un peu plus d’imagination). Je surfe sur une vague pour créer ce que les autres n’imaginent pas. C’est tellement grisant de pouvoir offrir des sensations inédites dans le mouvement et la performance du corps !
Je peux vous promettre que tout est possible, à condition de le vouloir. Et si vous avez peur de manquer d’imagination, feuilletez mon handysutra…
Ceux qui pensent que c’est impossible, sont priés de ne pas déranger ceux qui essaient ».